Risque Accru De Fractures Dû Au Diabète

Les diabétiques ont un risque accru de fractures. Dans l’article d’aujourd’hui, vous découvrirez quels os sont particulièrement à risque et quelles mesures préventives sont importantes. 

Risque accru de fractures dues au diabète

Le diabète peut entraîner diverses complications, notamment des fractures . Cette maladie métabolique affecte non seulement la composition du sang, mais peut également entraîner d’autres pathologies.

Diverses causes conduisent à une glycémie élevée,  ce qui a un effet négatif sur le tissu osseux, entre autres. Mais diverses mesures préventives peuvent prévenir les fractures osseuses. Apprenez-en plus à ce sujet aujourd’hui.

diabète et métabolisme

Comme on le sait, le diabète est une maladie métabolique. Le principal symptôme est l’augmentation de la glycémie,  qui est particulièrement prononcée à jeun. Cependant, cette maladie affecte également d’autres processus corporels.

Les complications courantes sont les problèmes cardiovasculaires et rénaux. De plus, le risque de fractures est significativement augmenté. Car la santé des os dépend, entre autres, de la concentration en calcium et de la capacité des cellules osseuses, qui sont responsables de la formation du tissu osseux.

diabète et fractures osseuses
Non seulement le diabète modifie la glycémie, mais il peut également entraîner des problèmes cardiovasculaires et osseux.

Causes des os cassés dans le diabète

Les femmes et les hommes atteints de diabète ont un risque plus élevé de fractures. Les changements hormonaux, l’inflammation et divers médicaments peuvent en être la cause. Il existe également d’autres déclencheurs :

neuropathie

Une glycémie élevée sur une longue période peut endommager le revêtement gras des neurones. Les nerfs, notamment au niveau des jambes, sont alors moins efficaces pour transmettre les signaux. En  conséquence, la neuropathie diabétique  altère le sens de l’équilibre, ce qui entraîne davantage de chutes.

dysautonomie

Ce terme désigne les troubles qui affectent le système nerveux autonome, qui régule et contrôle les fonctions automatiques qui ne nécessitent pas de commande directe et consciente.

Avec la dysautonomie diabétique, les patients ont des difficultés à maintenir leur tension artérielle en position debout. Cela peut entraîner une perte de conscience et des étourdissements. Cela conduit à son tour à des fractures dans de nombreux cas.

l’ostéoporose

Les diabétiques sont plus susceptibles de souffrir d’ostéoporose que les personnes qui ne souffrent pas de ce trouble métabolique. Parce que l’insuline est une hormone anabolisante, elle stimule la formation de tissus. Cependant, lorsqu’il y a un manque d’insuline, la réparation osseuse se produit plus lentement.

rétinopathie

La rétinopathie (maladie de la rétine de l’œil)  est également une conséquence courante du diabète. Cette maladie endommage les petits vaisseaux sanguins de la rétine, ce qui affecte la vision. Les personnes qui ne voient pas bien ont un risque plus élevé de tomber et par la suite de se casser un os.

Quelles fractures osseuses sont particulièrement fréquentes chez les diabétiques ?

La fréquence des fractures osseuses ressort de diverses études sur les diabétiques. Ces études fournissent également des informations sur les parties du corps les plus fréquemment touchées.

Les différents types de diabète vous affectent de différentes manières, ce qui doit également être pris en compte. Avec le diabète de type 1, il n’y a pas assez d’insuline, donc les personnes atteintes doivent s’injecter de l’insuline. L’ostéoporose et les problèmes de vision sont particulièrement fréquents dans ce type de diabète. 

L’hypoglycémie joue également un rôle clé ici, car les patients ne prennent souvent pas la bonne dose d’insuline tout au long de la journée. Lorsque le taux de sucre baisse, des étourdissements peuvent survenir et dans ce cas, le risque de chute est plus élevé.

Les fractures de la hanche et de la colonne vertébrale sont fréquentes dans le diabète de type 1. Ceci est particulièrement prononcé lorsqu’il existe une comorbidité cardiovasculaire ou rénale.

En revanche,  les fractures de l’avant-bras ou de la hanche sont fréquentes dans le diabète de type 2. Chez la plupart des patients, la densité osseuse n’est pas très différente de celle du reste de la population, mais les chercheurs pensent que le sucre affecte la mécanique osseuse.

diabète et fractures osseuses
Selon le type de diabète, les fractures ont tendance à se produire à différents endroits. Les mesures de précaution sont fondamentales pour les prévenir.

Mesures préventives contre les fractures osseuses

Alors que les statistiques indiquent que les fractures sont plus fréquentes chez les diabétiques,  chacun peut prendre des mesures préventives pour les prévenir. Non seulement le contrôle du taux de sucre dans le sang est important, mais d’autres mesures sont également recommandées.

Par exemple, des contrôles médicaux réguliers sont très importants. Les médicaments prescrits par le médecin doivent être pris régulièrement et systématiquement pour éviter les complications. 

De plus, l’activité physique est également essentielle. Le risque de fractures est particulièrement élevé chez les diabétiques ayant un mode de vie sédentaire et une masse musculaire plus faible. Pour cette raison, l’exercice est très important pour développer les muscles et renforcer le tissu osseux.

Une autre mesure préventive est la vitamine D, qui est synthétisée par le corps lorsqu’il est exposé au soleil. Vous devez donc prendre un bain de soleil court et responsable tous les jours. Si nécessaire, la vitamine D peut également être prise comme complément alimentaire. Le médecin prescrit cette vitamine lorsque les taux sont bas ou lorsqu’il n’y a pas de possibilité de s’exposer au soleil (par exemple dans les pays nordiques en hiver).

Les légumes à feuilles vertes sont également importants pour fournir au corps des vitamines et du calcium. Ce minéral est également connu pour être abondant dans les produits laitiers. L’incorporation régulière de ces aliments dans votre alimentation aidera à nourrir vos os, ce qui réduira le risque de fracture.

Densitométrie pour déterminer la santé des os

Les diabétiques doivent subir une densitométrie en plus d’autres mesures préventives. Avec cette technique, le médecin mesure la densité des os afin de pouvoir évaluer le risque de fractures.

Les diabétiques doivent accorder une attention particulière à leur santé et peuvent faire beaucoup pour eux-mêmes. De plus, si vous suivez les conseils de votre médecin et faites des contrôles réguliers, vous pouvez réduire votre risque de lésions osseuses.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button