La Méthode Bonapace Pour Soulager La Douleur Pendant L’accouchement

La douleur est l’un des plus gros problèmes de l’accouchement. Avec l’éducation et la connaissance, cependant, il peut être réduit et géré sans stress. Dans cet article, découvrez ce qu’est la méthode Bonapace et comment elle peut aider à réduire la douleur pendant l’accouchement.  

La méthode Bonapace pour soulager la douleur pendant l'accouchement

Le travail est une partie douloureuse d’avoir un bébé. Les contractions musculaires et la pression sur le col de l’utérus et le vagin poussent le corps de la femme à ses limites et provoquent une douleur intense. La Méthode Bonapace est une nouvelle technique qui vise à réduire ces douleurs naturellement.

La Méthode Bonapace a été développée au Québec, Canada par Julie Bonapace, une experte en gestion de la douleur. Cette méthode est un processus d’apprentissage dans lequel les femmes enceintes apprennent des techniques pour réduire la douleur pendant le travail sans avoir besoin de traitement pharmacologique ou d’intervention médicale.

Selon des études que le Dr. Bonapace menée avec l’Université du Québec, la Méthode Bonapace réduit de 45 % l’intensité de la douleur et de l’inconfort lors de l’accouchement.

Les trois mécanismes de la méthode Bonapace

La Méthode Bonapace est une forme de préparation à la naissance
La méthode Bonapace est une forme de préparation à l’accouchement conçue pour soulager la douleur sans intervention médicale ou pharmacologique.

La Méthode Bonapace se compose de trois mécanismes principaux :

  1. Contrôle du système nerveux central, y compris la respiration, la relaxation et la distraction de l’attention pour moduler la douleur.
  2. Stimulation non douloureuse, comme un léger massage du dos, entre les contractions. Le soulagement de la douleur produit par le massage doux est basé sur la théorie du contrôle de porte.
  3. Enfin, contrôlez le soulagement de la douleur ; il vise à créer une légère douleur dans d’autres zones du corps pour estomper la douleur du travail . Lorsque le cerveau cherche la source de la nouvelle douleur, il libère des endorphines dans tout le corps sauf dans la zone de la nouvelle douleur. Et les endorphines soulagent la douleur causée par l’accouchement.

Le médecin évaluera la douleur de la femme toutes les 15 minutes pendant l’accouchement pour déterminer la technique à utiliser.

La Méthode Bonapace : Apprendre en couple

Dans la méthode Bonapace, la formation et la participation du père sont essentielles car il aide la mère à contrôler sa respiration et est responsable du massage et de la pression sur le dos, les mains et les pieds.

Pour apprendre les techniques de la Méthode Bonapace, la mère et le père commencent à étudier et à s’entraîner à la méthode dès le sixième mois de grossesse. Les cours consistent en huit cours sur la méthode Bonapace et huit heures d’information sur les méthodes d’accouchement traditionnelles, la grossesse et le processus d’accouchement.

Les 10 conseils pour soulager la douleur avec la méthode Bonapace

1. Études

Le père et la mère sont informés du processus d'accouchement approprié
L’information est une partie importante de la méthode, car les connaissances acquises permettent au père et à la mère de connaître la méthode d’accouchement la plus appropriée dans chaque cas.

Plus il y a de connaissances sur la grossesse et l’accouchement, plus il est facile de gérer la douleur. docteur Bonapace recommande d’apprendre différentes techniques car les besoins de la mère peuvent changer pendant le travail.

2. Obtenez le soutien de votre partenaire ou d’un proche

Des études montrent que les femmes qui ont une personne de confiance à leurs côtés ressentent moins de douleur et ont besoin de moins de traitement pharmacologique ou d’intervention médicale que les femmes qui accouchent seules.

La préparation de cette personne est extrêmement importante car elle est le soutien de la mère pendant le processus d’accouchement. Avoir quelqu’un à vos côtés qui sait quoi faire à tout moment aidera à renforcer la confiance et à réduire le stress.

3. Restez actif pendant le travail

La douleur aide le corps à s’adapter à l’accouchement et facilite le passage du bébé dans le bassin. Lorsque cette douleur disparaît avec l’administration d’analgésiques ou d’anesthésiques, la sensation et la communication physique entre la mère et le bébé disparaissent également.

4. Utilisez des mantras

La Méthode Bonapace : Utilisez des mantras
Lors de la préparation, les techniques de relaxation et de méditation sont à la base de la gestion de la douleur pendant le travail.

Les mantras favorisent la relaxation et la concentration. En effet, le “ohm” facilite la respiration et ouvre le diaphragme, ce qui libère de l’espace dans le bassin pour accueillir le bébé.

5. Les massages : une partie essentielle de la Méthode Bonapace

Lorsqu’une sensation stimulante est créée dans la zone douloureuse, les signaux de douleur envoyés au cerveau sont bloqués. En conséquence, les massages du dos, des cuisses et des jambes aident à détendre tout le corps.

6. Utilisez de l’eau

Lorsqu’elle est à bonne température, l’eau aide à détendre les muscles. L’effet de l’eau sur le corps bloque les signaux de douleur qui sont envoyés au cerveau. C’est pourquoi les experts recommandent les bains-marie à tous les stades de la grossesse et même pendant le travail.

7. Utilisez de la glace

Utiliser de la glace au début du travail
La glace détourne la douleur du système nerveux et stimule la libération d’endorphines.

Lorsque le travail commence, vous pouvez placer vos mains ou vos pieds dans un récipient rempli de glace et d’eau. La “légère douleur” de la glace aide à libérer des endorphines, qui agissent comme des analgésiques. En conséquence, la douleur du travail s’atténuera immédiatement.

8. Utilisez l’acupuncture de la méthode Bonapace

Plusieurs études ont démontré les effets calmants de l’acupuncture. Dans la méthode Bonapace, elle est utilisée lorsque la douleur est plus fréquente et intense pour créer un second point douloureux.

9. Parlez-vous

Les pensées créent des émotions qui affectent le corps. Se parler à soi-même pour instaurer le calme et rassurer que tout va bien aide à générer des sentiments de soulagement et à réduire le stress.

10. Techniques de libération émotionnelle

Cette technique combine la médecine traditionnelle chinoise et la psychologie. Elle consiste à appliquer l’acupuncture sur des points précis tout en exprimant vos émotions qui créent de la douleur au moment de l’accouchement. Cela réduit le cortisol, l’hormone responsable du stress.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button