Comment éviter Et Gérer Les Crises De Colère

Les crises de colère chez les enfants peuvent amener les parents à perdre leur sang-froid et à réagir de manière inappropriée. Cependant, ils font partie du développement normal des enfants. Découvrez pourquoi ils se produisent et comment y faire face.

Comment éviter et gérer les crises de colère

Les enfants passent par d’importantes étapes d’apprentissage et de développement, y compris la phase de défi. Les crises de colère prennent diverses formes pendant cette période : les enfants crient, pleurent, frappent, désobéissent et résistent. De nombreux comportements difficiles émergent à ce stade et peuvent être déroutants et difficiles, même pour le parent le plus patient.

Quitter la cour de récréation, se laver, se brosser les dents, s’habiller… Pratiquement toutes les activités quotidiennes peuvent déclencher des crises de colère !

Il est facile de s’emporter et de réagir de manière inappropriée lorsque vous ne comprenez pas ce qui se passe. C’est pourquoi nous voulons vous expliquer pourquoi les enfants font des crises de colère et ce que vous pouvez faire pour y remédier.

Quand les enfants ont-ils le plus de crises de colère ?

Les crises de colère sont une partie normale et saine du développement intellectuel et social des enfants. Au départ, l’enfant joue un rôle passif, permettant aux adultes de subvenir à tous leurs besoins. De plus, il n’est pas encore capable de se percevoir comme un être indépendant avec ses propres désirs et intérêts.

Tout change vers l’âge de 18 mois. Car alors l’enfant prend confiance en lui, veut s’exprimer et devenir indépendant.

Il sait exactement ce qu’il veut mais n’a aucun contrôle sur sa vie. De plus, il ne peut pas encore s’exprimer correctement. Par conséquent, il utilise des crises de colère pour indiquer clairement que ses désirs ne sont pas satisfaits.

Un enfant qui pleure

Conseils pour prévenir les crises de colère chez les enfants

Cette phase peut durer jusqu’à quatre ans, mais chaque enfant est différent. Le facteur décisif est la personnalité et la façon dont les parents gèrent les crises de colère.

1. Évitez les déclencheurs potentiels

Vous avez peut-être remarqué que votre enfant est plus susceptible de faire une crise de colère lorsqu’il a faim, est fatigué ou surexcité. Il y a donc quelques mesures que vous pouvez prendre pour éviter les crises de colère liées à cela.

D’abord et avant tout, essayez d’établir un horaire et une routine dans la vie de votre enfant et respectez-le. Essayez de ne pas dépasser les heures de repas et de coucher et alignez toutes les autres activités sur ces besoins fondamentaux. Ayez toujours une collation dans votre sac au cas où votre enfant aurait faim.

2. Prévenez à l’avance

Il est normal que les enfants ne veuillent pas terminer une activité qu’ils aiment lorsqu’ils y sont absorbés. Prévenez donc environ cinq à dix minutes à l’avance si vous souhaitez quitter le parc ou vous asseoir pour manger, par exemple.

Ils peuvent encore être réticents, mais ils s’y habitueront plus facilement si vous les informez à l’avance. Les enfants sont parfaitement capables de comprendre cela.

3. Soyez flexible

De nombreuses crises de colère surviennent lorsque les adultes essaient d’obtenir ce qu’ils veulent. Rappelez-vous que votre enfant commence à développer son caractère et à rechercher son indépendance. Il n’y a rien de mal à donner à votre enfant la liberté de prendre des décisions sur certaines choses qui les concernent.

Au minimum, donnez à votre enfant plusieurs options parmi lesquelles choisir dans la limite de vos limites. Laissez-les décider, par exemple, dans quelle tasse ils veulent boire le lait du petit-déjeuner, quelle émission ils préfèrent regarder et quelle chemise ils veulent porter.

Faites savoir à votre enfant que certaines décisions ne sont pas négociables, comme le port de la ceinture de sécurité dans la voiture ou le port de vêtements pour sortir. Essayez simplement d’être aussi flexible que possible.

4. Validez leurs sentiments

Les crises de colère surviennent parce que les enfants ne savent pas encore comment gérer et exprimer leurs sentiments de manière appropriée. Pour cette raison, il est logique de leur enseigner l’intelligence émotionnelle.

Vous devez également reconnaître et valider les sentiments de votre enfant. Faites-leur savoir que vous comprenez ce que votre enfant ressent et qu’il a le droit de ressentir cela. De cette façon, il pourra exprimer ses sentiments et ne pas avoir à se mettre en colère.

Crises de colère : considérations supplémentaires

Les conseils ci-dessus peuvent aider à prévenir les crises de colère. Mais que faire si votre enfant fait déjà une crise ?

Eh bien, tout d’abord, vous devez garder le contrôle de vos sentiments et faire très attention à ce que vous dites.

Rappelez-vous toujours que votre enfant n’essaie pas de vous humilier en public, il ne peut tout simplement pas contrôler ses sentiments. Choisissez l’empathie et soyez aimant et patient. Assurez-vous que votre enfant ne peut pas se blesser ou blesser les autres avec ses actions.

Il s’agit de permettre aux enfants de s’exprimer et d’être là avec amour pour eux lorsque le drame est terminé.

Une femme essayant de parler à un enfant en colère

Le rôle du parent devrait être de dépasser le rôle de l’enfant avec des crises de colère afin de ne pas laisser la situation dégénérer.

Les crises de colère peuvent être difficiles

Les crises de colère sont difficiles et éprouvantes pour les parents, mais les enfants éprouvent également de la frustration et manquent d’occasions de l’exprimer. Le travail des adultes est d’être aimant et respectueux. Donc être un exemple positif pour les plus petits.

Les cris ou l’agression physique ne feront que créer du ressentiment et nuire au lien affectif et au développement affectif de l’enfant. Ce ne sera pas une courbe d’apprentissage et n’arrêtera certainement pas les crises de colère.

Faites preuve de compassion et essayez de traiter votre enfant comme vous aimeriez être traité vous-même.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button