Ce Qu’il Faut Savoir Sur Les Articulations Synoviales

Les articulations synoviales permettent une grande amplitude de mouvement et sont entourées d’une capsule articulaire tapissée par la membrane synoviale. Les os sont séparés par un espace articulaire rempli de liquide synovial. 

Les articulations synoviales  sont également connues sous le nom de diarthrose ou vraies articulations. Les os sont séparés les uns des autres par un espace rempli de liquide synovial. Ils sont également entourés par la capsule articulaire, qui maintient les os articulaires ensemble. Cela permet un mouvement sans frottement.

Articulations synoviales : propriétés

Articulations synoviales : propriétés

Les articulations synoviales  sont entourées de cartilage qui protège la surface des extrémités osseuses. Ceci permet aux deux éléments osseux, c’est-à-dire la cavité et la tête de l’articulation, de ne pas être en contact direct. Ainsi, lorsque vous voyez une radiographie, vous pouvez observer l’espace entre les éléments osseux.

De plus, les articulations synoviales sont caractérisées par une  capsule articulaire constituée d’une membrane synoviale interne (membrana synovialis) et d’une couche fibreuse externe (membrana fibrosa). 

Articulations synoviales : la membrane synoviale (membrana synovialis)

La membrane synoviale tapisse la cavité articulaire entre le cartilage et l’os. Il est traversé par de nombreuses fibres nerveuses et produit le liquide synovial qui  remplit l’espace articulaire et assure la lubrification. En même temps, il nourrit également le tissu cartilagineux.

De plus, les sacs synoviaux se produisent également à l’extérieur des articulations, par exemple là où le muscle est présent, ou entre les ligaments et les os, les ligaments et les articulations, ou la peau et les os. Ils jouent le rôle d’amortisseur, réduisant la friction et la pression des tissus pendant le mouvement. Les gaines tendineuses entourant les tendons réduisent également les frottements.

Articulations synoviales : la couche fibreuse (membrana fibrosa)

La couche externe de la capsule, également appelée couche fibreuse, est constituée de tissu conjonctif collagène dense. A la base de la capsule articulaire, il se fond dans le périoste et a pour mission de stabiliser l’articulation et de lui permettre une liberté de mouvement.

Autres structures caractéristiques des articulations synoviales

Les structures suivantes peuvent également être trouvées dans les articulations synoviales et effectuer des tâches importantes :

  • Disques articulaires (disques) : ce sont des tissus cartilagineux fibreux qui divisent normalement la hauteur de l’articulation en deux chambres distinctes. Leur travail consiste à agir comme un amortisseur pour amortir la pression sur l’articulation. Ils sont également importants pour améliorer l’amplitude des mouvements et augmenter la zone de contact entre les parties de l’articulation.
  • Coussinets adipeux :  Ils sont généralement situés entre la membrane synoviale et la capsule, soulageant la pression. Lorsque l’articulation bouge, le tissu adipeux peut également bouger.

Articulations synoviales : différents types

Articulations synoviales : différents types
  1. Joint plan (joint plan): Il a deux surfaces de joint plates qui peuvent glisser l’une contre l’autre. Un exemple de ceci est l’articulation de l’épaule. 
  2. Articulation articulée : Cette variante de forme permet un mouvement autour d’un axe transversal. De cette façon, vous pouvez, par exemple, plier et étirer votre coude.
  3. Articulation pivotante :  Il s’agit d’un pivot dans une emboîture courte et permet divers mouvements de rotation.
  4. Articulation articulée rotative :  Cela permet non seulement la flexion et l’extension, mais aussi une légère rotation lorsqu’elle est fléchie. Un exemple de ceci est l’articulation du genou.
  5. Oeuf biaxial :  Cette articulation à surface articulaire elliptique permet l’extension et la flexion ainsi que l’adduction et l’abduction. Le poignet, par exemple, appartient à cette catégorie.
  6. Articulation en selle :  Ici, les surfaces articulaires s’engagent en forme de selle. Cela permet l’extension, la flexion, l’adduction et l’abduction. Un exemple est l’articulation de base du pouce.
  7. Articulation à rotule :  Permet divers mouvements : flexion et extension, adduction et abduction et rotation (aller-retour). L’articulation de la hanche et de l’épaule peut être mentionnée à titre d’exemple.

Conclusion

Les articulations nous permettent de déplacer notre squelette de différentes manières :  nous pouvons effectuer diverses activités et nous déplacer en nous pliant et en nous étirant, en faisant des adductions et des abductions et en faisant des rotations.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button