5 Symptômes Des Ovaires Polykystiques

Le syndrome des ovaires polykystiques (ou ovaires polykystiques en abrégé) peut présenter des symptômes très inconfortables et affecter l’estime de soi de la femme.

5 symptômes des ovaires polykystiques

De nombreuses femmes souffrent du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), également connu sous le nom d’ ovaires polykystiques. La cause est un déséquilibre hormonal. Le plus gros problème avec cela est que des kystes peuvent se former. Par conséquent, il est important de reconnaître les symptômes du syndrome des ovaires polykystiques.

En règle générale, bon nombre de ces kystes ne se développent jamais. Mais ça arrive à certaines femmes. À mesure que les kystes grossissent, ils peuvent causer de la douleur. Si un kyste se rompt, cela peut entraîner des complications. Mais ne vous inquiétez pas, il existe des solutions.

Pour cela, il est très important de reconnaître le plus tôt possible les symptômes du syndrome des ovaires polykystiques afin d’initier un traitement approprié. Les contraceptifs sont généralement prescrits car ils empêchent la formation de kystes. En effet, ils empêchent les ovaires de libérer des ovules.

Symptômes des ovaires polykystiques

1. Apparition de l’acné

L’un des symptômes du syndrome des ovaires polykystiques est l’apparition d’acné même après la puberté. L’acné peut varier en intensité. Cependant, c’est toujours un signe que quelque chose ne va pas avec le corps. Dans ce cas, cela se reflète sur la surface de la peau.

La peau grasse peut simplement être une caractéristique de votre épiderme. Cela provoque souvent des boutons qui ne peuvent être évités. Cependant, si cela ne s’améliore pas après la puberté, vous devriez consulter un médecin. Parce qu’il se pourrait qu’il y ait plus que de l’acné. De cette façon, vous pouvez éviter tout problème plus important.

L'acné comme symptôme des ovaires polykystiques

2. Cheveux sur le visage et d’autres parties du corps

L’un des symptômes des  ovaires polykystiques est la croissance excessive de poils dans des zones où il ne devrait normalement pas y en avoir. Par exemple sur la poitrine, le visage ou le cou. Dans ce cas également, il est préférable de consulter un médecin. Vous devriez certainement avoir vos soupçons confirmés avant de faire quoi que ce soit.

Les cheveux dans ces zones affectent généralement négativement l’estime de soi. Par conséquent, de nombreuses femmes se précipitent pour les retirer. Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que cela peut aggraver le problème. Il est donc préférable que vous regardiez ce qui se passe et que vous preniez des notes pour les montrer au médecin au bureau.

Par exemple, il est bon d’observer où les cheveux sont plus épais que chez les autres. Vous devez également noter la couleur, l’emplacement des cheveux et tout autre détail connexe.

3. Menstruations irrégulières

Si vous souffrez du syndrome des ovaires polykystiques, l’un des problèmes à surveiller est l’irrégularité des menstruations. Cela ne signifie pas que la menstruation sera retardée de quelques jours ou viendra plus tôt. Au contraire, ce que l’on entend ici, c’est qu’il peut arriver que vous n’ayez aucun saignement pendant un mois, par exemple. Le mois suivant, cependant, vous avez vos règles pendant deux semaines ou dans des circonstances similaires.

Donc, si vos règles sont irrégulières et que vous ne savez pas pourquoi, vous devriez consulter votre médecin dès que possible. Il peut donc mener une enquête. Avec un bon traitement, votre corps peut être rééquilibré et vous vous sentirez mieux.

4. Taches sur le visage

Les taches sur la peau sont un autre symptôme des ovaires polykystiques. Comme pour l’acné, il est nécessaire que vous preniez bien soin de votre peau et que vous procédiez à des contrôles dermatologiques réguliers. De cette façon, vous pouvez progressivement affaiblir les taches jusqu’à ce qu’elles soient complètement éliminées.

Taches cutanées comme symptôme des ovaires polykystiques

Les taches, qui apparaissent principalement sur le visage, ressemblent à des décolorations brunâtres. Beaucoup de gens pensent que c’est le résultat d’une trop grande exposition au soleil parce qu’ils n’utilisent pas de crème solaire. Cependant, si vous prenez bien soin de votre peau et qu’il n’y a aucune raison de le soupçonner, vous devriez absolument consulter un médecin pour exclure que ces taches soient des symptômes d’ovaires polykystiques.

5. Problèmes de poids

Le dernier des symptômes du syndrome des ovaires polykystiques est la prise de poids. Bien que ce ne soit pas le cas pour de nombreuses femmes, il s’agit toujours d’un symptôme courant chez un pourcentage important d’entre elles. S’ils n’ont pas d’autres conditions médicales, comme des problèmes de thyroïde, et qu’ils prennent du poids sans raison apparente, ainsi que l’un des autres symptômes mentionnés, alors le cas est assez clair : il y a de fortes chances que ce soit un cas de ovaires polykystiques.

Avez-vous déjà lutté avec l’un des problèmes ci-dessus? Ne prenez rien pour acquis. Surtout si vos règles sont irrégulières. Parfois, les symptômes ci-dessus (qui sont les plus courants) se produisent en combinaison avec d’autres tels que la perte de cheveux, des acrochordons aux aisselles et au cou, un taux de cholestérol élevé ou une pression artérielle élevée.

Donc, si vous soupçonnez ou n’êtes pas sûr que ces signes soient des symptômes d’ovaires polykystiques, n’attendez pas et consultez votre médecin. Sinon, un kyste peut se former sur votre ovaire, qui va grossir et grossir. Rappelez-vous toujours qu’il est toujours bon de s’attaquer aux problèmes en temps opportun, car vous pourrez ainsi les résoudre efficacement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button