5 Conseils Contre Une Vessie Hyperactive

Une alimentation équilibrée, qui doit contenir beaucoup de fruits et légumes, et la réduction des graisses et des calories sont importantes pour atténuer les processus inflammatoires qui ont un impact négatif sur l’hyperactivité vessie à avoir. 

5 conseils contre une vessie hyperactive

Une vessie hyperactive,  également appelée vessie hyperactive ou vessie irritable, est un trouble fonctionnel de cet organe dans lequel les muscles de la vessie se contractent soudainement et involontairement, ce qui peut entraîner une miction incontrôlable.

C’est un phénomène très désagréable, car les personnes concernées souffrent non seulement d’une envie accrue d’uriner, mais aussi souvent d’incontinence urinaire.

Les causes les plus fréquentes sont la consommation excessive de liquide et le stress. Mais la nervosité, les problèmes neurologiques ou encore l’affaiblissement du plancher pelvien peuvent aussi être responsables.

Le tableau clinique peut évoluer différemment chez chaque personne, mais il est important de prendre les bonnes mesures dès le départ afin que les symptômes ne deviennent pas chroniques.

Si elle n’est pas traitée, une vessie hyperactive peut entraîner une perte de contrôle urinaire  et dégénérer en incontinence urinaire sévère.

Cependant, divers traitements peuvent être très utiles  pour reprendre le contrôle naturellement  avant de recourir à des mesures plus drastiques.

Ensuite, vous trouverez 5 conseils utiles que vous pourrez facilement mettre en pratique. Lisez la suite pour en savoir plus à ce sujet.

1. Renforcer le plancher pelvien

Exercices contre une vessie hyperactive

Les exercices pour renforcer les muscles du plancher pelvien font partie des méthodes les plus efficaces contre une vessie hyperactive.

Une faiblesse du plancher pelvien peut survenir pour diverses raisons, très souvent pendant la grossesse. Avec l’âge, il y a une perte de collagène et d’élastine, ce qui non seulement fait que la peau mais aussi les muscles s’affaissent et deviennent moins élastiques.

Mais avec le bon entraînement du plancher pelvien, les muscles peuvent être renforcés, ce qui facilite le contrôle. Avec lui, vous pouvez prévenir l’incontinence urinaire et aussi améliorer votre vie sexuelle !

recommandations

  • Réservez 10 à 15 minutes par jour pour faire des exercices de Kegel pour l’entraînement du plancher pelvien.
  • De plus, il est conseillé d’inclure des exercices tels que le pont et la planche dans votre routine quotidienne. Voici quelques conseils : “Plank” : un exercice simple qui renforce tout le corps
  • Pendant les exercices, vous devez consciemment contracter puis relâcher vos muscles pelviens.

2. Une meilleure nutrition contre une vessie hyperactive

Vous pensez qu’il n’y a aucun lien entre l’alimentation et une vessie hyperactive ? Une bonne nutrition est essentielle pour maîtriser le problème! 

Vous devez réduire les graisses et les calories pour réduire les processus inflammatoires qui aggravent la condition.

De plus, il est conseillé de limiter certains aliments qui peuvent fragiliser davantage la vessie.

recommandations

  • Incluez plus de fruits et de légumes dans votre alimentation pour fournir à votre corps des antioxydants.
  • Réduire la consommation de jus d’agrumes.
  • Vous devez également limiter votre consommation de café et de boissons caféinées.
  • Évitez les aliments transformés et les confiseries.
  • Évitez l’alcool et les boissons gazeuses.
  • Réduire la consommation de produits laitiers.

3. Contrôler la consommation de liquide

L'eau contre une vessie hyperactive

En général, il est recommandé de boire 6 à 8 verres d’eau par jour pour assurer une bonne hydratation.

Cependant, si vous souffrez d’une vessie hyperactive, vous devez  réduire votre consommation de liquide pour mieux contrôler le problème. 

Bien sûr, vous avez besoin d’eau, mais pendant que vous reconstruisez et renforcez votre vessie et vos muscles pelviens, vous devez limiter votre consommation de liquide pour réguler la production d’urine.

recommandations

  • Ne buvez pas trop d’eau ou d’autres boissons.
  • Hydratez votre corps lorsque vous êtes à la maison ou dans un endroit où vous pouvez aller aux toilettes en cas d’envie d’uriner.

4. Programmer les visites aux toilettes

Retenir l’envie d’uriner est inconfortable et, dans des circonstances normales, peut être nocif. Cependant, pour les patients ayant une vessie hyperactive, une formation dans laquelle les visites aux toilettes sont programmées à des heures précises est intéressante.

Vous devez entraîner votre vessie de manière à ce que, malgré l’envie d’uriner, elle puisse tenir pendant un court moment jusqu’à ce que vous la vidiez consciemment. Planifiez les visites aux toilettes  afin que votre vessie puisse s’y habituer. 

Vous avez le contrôle entre vos mains et pouvez mieux contrôler les contractions involontaires et les fuites urinaires.

recommandations

  • Dès que vous ressentez l’envie d’uriner, essayez d’attendre 3 à 5 minutes avant d’aller aux toilettes.
  • Si vous pouvez le faire à chaque fois, vous pouvez prolonger un peu plus le temps et ainsi réduire le nombre de visites aux toilettes.

5. Abandonnez le tabac

une vessie hyperactive oblige à arrêter de fumer

Les patients souffrant d’hyperactivité vésicale doivent savoir qu’il est essentiel d’arrêter de fumer pour maîtriser ce problème.

Les substances nocives contenues dans les cigarettes affaiblissent les muscles  et entraînent des inflammations et des contractions musculaires. Cela affecte négativement tout le corps, y compris la santé de la vessie.

recommandations

  • arrêter de fumer!
  • Réduisez graduellement votre consommation de tabac jusqu’à ce que vous soyez capable d’arrêter complètement. Laissez-nous vous aider à réussir.
  • Buvez des tisanes apaisantes et adoptez une alimentation saine pour mieux gérer le syndrome d’abstinence.

Souffrez-vous d’une vessie hyperactive ? Si vous avez déjà le diagnostic ou si vous craignez d’avoir cette condition,  mettez les recommandations ici en pratique au quotidien !

Votre médecin peut vous conseiller et vous donner des conseils utiles, à vous de les mettre en œuvre pour soulager les symptômes !

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button